L'AUBRAC N'EST PAS A V€NDR€

J'AIME L'AUBRAC

L’image en arrière-plan vous choque ? Le Truc du Cheylaret, superbe témoignage de l’activité volcanique de l’Aubrac, offre un magnifique panorama sur l'Aubrac, les Gorges du Bès et les monts du Cantal. Il aura bientôt un point de vue privilégié sur un parc éolien. Cette photo n’est qu’un montage. Mobilisons-nous pour qu’elle ne devienne pas une réalité.

Nouveau

MANIFESTE CONTRE L’ÉOLIEN INDUSTRIEL EN AUBRAC

carnage-small Signez maintenant la pétition contre l’éolien industriel en Aubrac (si vous n’avez pas le temps de lire ce manifeste)

Le processus de création du Parc Naturel Régional d’Aubrac aux confins des départements de l’Aveyron, du Cantal et de la Lozère est maintenant bien avancé. Le périmètre a été validé par l’Etat autour de 82 communes, les futures instances de gestion du parc sont en train d’émerger tandis que la charte du parc est en cours d’élaboration. Mais cet effort spectaculaire de mise en valeur des atouts du Plateau d’Aubrac (espaces naturels et paysages d’exception, riche biodiversité, forte identité patrimoniale, élevage en harmonie avec le territoire, ressources en eau exceptionnelles…) pourrait être ruiné par l’invasion programmée de la partie lozérienne de l’Aubrac par les promoteurs de l’éolien industriel.

Visionnaires, les élus de l’Aubrac aveyronnais et l’Aubrac cantalien ont interdit le développement de l’éolien industriel sur leur territoire, respectivement en 2003 et en 2011. Les élus du canton de Fournels ont affirmé jeudi 11 décembre 2014 par une large majorité leur opposition à l’installation de turbines géantes sur l’Aubrac, devenu la cible des promoteurs qui voient dans ce territoire exceptionnel mais sous-peuplé un terrain de conquête facile. Malheureusement, cette opposition tardive n’a pas -à elle seule- le pouvoir de mettre un frein aux nombreux projets éoliens sur la partie nord de l’Aubrac.

ll est donc essentiel d’œuvrer -alors qu’il est encore temps- pour que la partie lozérienne de l’Aubrac soit également épargnée par ces turbines géantes. Epargnée, elle ne le sera jamais totalement car un premier parc de 7 aérogénérateurs (dit du « Truc de l’Homme ») a vu le jour sur les contreforts nord-ouest de l’Aubrac, sur les communes du Fau de Peyre et de La Fage Montivernoux en 2013, au terme d’une décennie de batailles juridiques contre les promoteurs qui se sont succédés sur le terrain. Le bien nommé « Truc de l’Homme » est une brèche dans laquelle d’autres promoteurs tentent maintenant de s’engouffrer avec une rapidité foudroyante. Pas moins de 3 projets sont en cours de gestation sur l’Aubrac lozérien, dans cette même zone.

Les esprits chagrins signaleront que le projet du Puech del Roc à Chauchailles ne prévoit pas autant d’éoliennes que sur le montage en arrière-plan. Peu importe, 6 éoliennes aujourd’hui, 12 demain, 24 après-demain: l’expérience montre qu’un premier parc industriel en attire un deuxième, puis un troisième… La preuve, une deuxième phase est à l’étude au Truc de l’Homme, tandis que La Compagnie du Vent travaille sur un projet entre le Truc de l’Homme et le Puech Del Roc. Si ces nouveaux projets voient le jour, visuellement, depuis n’importe quel point de l’Aubrac, de la Margeride ou du flanc est du Cantal, ce sera un vaste ensemble d’une cinquantaine de turbines géantes… Pourquoi les promoteurs s’arrêteraient-ils là ?

essais mise en page313 - SMALLSignez maintenant la pétition contre l’éolien industriel en Aubrac

ou, pour savoir pourquoi les promoteurs ne s’arrêteront pas là, lisez la suite de ce manifeste. Lire la suite »